800 000 voix sous contrôle ?

Une analyse d'Eric Loiselet publiée ce Lundi, fait un constat alarmant sur l'utilisation des machines à voter. Sous prétexte de simplifier le décompte des voix, 16 communes des hauts de seine et 10 communes des Alpes Maritimes, totalisant près de 800 000 électeurs s'apprêtent à voter en utilisant des machines à voter qui ont été approuvées par le ministère de M. Nicolas Sarkozy dans une opacité totale quant à la procédure de validation.

Ces 26 communes sont étonnamment toutes sous contrôle de maires de droite. Grand nombre de ces machines à voter qui ont été approuvées sont connues pour leur failles et sont en cours de destruction en Floride alors qu'André Santini, maire d'Issy les Moulineaux, vient à la fois annoncer son ralliement a Nicolas Sarkozy et l'équipement de sa commune. Voici donc encore une affaire qui entache le cumul des fonctions de candidat et de Ministre de l'Intérieur, et que le candidat de l'UMP quitte ou non son ministère, le doute plane sur ces 800 000 voix qui représentent approximativement 1/30e de celles qui s'exprimeront fin avril. La seule façon de pouvoir lever ce doute serait qu'un moratoire d'urgence soit déclaré, mais peut on encore rêver ?

En tout cas il est plus que temps de faire circuler cette idée qu'il faut un moratoire sur les machines à voter…

Share this

Comments

Comment viewing options

Select your preferred way to display the comments and click "Save settings" to activate your changes.

Des erreurs

Recul-democratique m'informe à l'instant que cette vision est tronquée car :

  • Des villes socialistes sont aussi équipés
  • L'appel d'offre à été lancé en 2001
  • Certaines des villes citées ne sont pas encore équipées

La liste complète est disponible sur http://www.recul-democratique.org/…-villes.html

Cela minimise donc le doute un petit peu, mais il reste néamoins urgent d'interrompre ce processus…

Comment viewing options

Select your preferred way to display the comments and click "Save settings" to activate your changes.