RFID : Que voulez vous que l'on sache de vous ?

La Commission Européenne à ouvert une consultation publique sur l'utilisation de la technologie RFID (Radio Frequency Identification / Identification par fréquence radio). Malheureusement, le questionnaire de la consultation n'est disponible qu'en anglais.

Je crois que vu les enjeux (que l'on comprend vite en lisant le questionnaire) que pourrait avoir cette technologie sur nos libertés individuelles exigent qu'un maximum d'entre nous réponde à cette consultation qui semble être très orientée aux professionnels du secteur. Afin que nos chers concitoyens concernés, mais néanmoins anglophobes, puissent participer à la consultation, une tentative de traduction du questionnaire est en ligne. Les traducteurs de tout poils sont les bienvenus pour l'améliorer !

Share this

Comments

Comment viewing options

Select your preferred way to display the comments and click "Save settings" to activate your changes.

Pétition pour la traduction

Pour faire suite à ce manque de traduction, une pétition vient d'être ouverte en ligne : http://rfidconsultation.free.fr. Elle réclame :

  • la *traduction du Background Paper et du Questionnaire* afin de les rendre *accessible aux francophones et à tous les citoyens européens*,
  • la *prolongation de la période de consultation* au delà du 17 septembre 2006, afin de donner la possibilité aux citoyens de répondre,
  • la *diffusion* large *d'informations* concernant l'existence de cette consultation *auprès des grands media européens*.

La commission européene a réagi

Plusieurs d'entre nous viennent de recevoir le message suivant qui prouve que nos demandes ont étés entendues :

Suite à vos remarques identiques (ainsi que celles d'autres personnes à qui j'ai déjà répondu) concernant l'absence de traductions pour la consultation lancée le 3 juillet par la Commission européenne sur les marqueurs électroniques (RFID), j'ai le plaisir de vous indiquer que les collègues de mon service et moi-même nous sommes mobilisés au cours du mois d'août afin d'offrir des traductions libres (non officielles) dans 6 langues autres que l'anglais (français, allemand, espagnol, italien, néerlandais, polonais).

J'espère que cette initiative, qui constitue une réponse aux souhaits exprimés par de nombreux citoyens européens, notamment français et allemands, satisfera égalera vos attentes.

Pour votre information, veuillez noter qu'à ce jour plus de 1700 personnes ont déjà répondu au questionnaire. Toutes les opinions, quelles que soient les langues utilisées, sont prises en compte dans l'analyse des réponses.

Merci donc à ces fonctionnaires de l'UE de nous avoir entendu, avoir travaillé d'arache pied pour offrir ces traductions et prendre en compte les réponses quel que soit la langue. Cette traduction n'a donc plus d'objet, elle aura néamoins peut être participé à cette saine réaction.

Comment viewing options

Select your preferred way to display the comments and click "Save settings" to activate your changes.