politique

Liberté enchainée = sécurité ? 3e Partie: Implications

Ceci est la dernière partie d'un texte que j'ai donc maintenant publié en 3 parties: "Principes", "Le progrès contre la liberté?", "Implications" (ce billet).

Lorsque l’on dénonce des atteintes aux libertés publiques, beaucoup trop de gens se drapent dans leur supposée innocence et affirment qu'ils n'ont rien à se reprocher.  L’histoire montre de façon continue que l’innocence n’existe que dans l’instant, car les pouvoirs, les moeurs et les normes évoluent très vite.  Plus nos libertés se réduiront, plus nous seront susceptibles d’avoir quelque chose à nous reprocher.  Plus nos libertés se réduisent, plus il est certain que nous deviendrons évetuelement tous des délinquants.  Le simple fait d'être délinquant justifiant la perte d'une partie encore plus grande de nos libertés civiques, nous n'aurons bientôt plus aucune liberté. Ce mécanisme est notamment décrit par Lawrence Lessig au sujet du "piratage".

Liberté enchainée = sécurité ? 2e Partie: Le progrés contre la liberté ?

Ceci est la deuxième partie d'un texte que j'ai publié en 3 parties: "Principes", "Le progrès contre la liberté?" (ce billet), "Implications".

Les politiques sécuritaires modernes ne se différencient des pratiques de surveillance mises en place dans les régimes totalitaires du milieu du 20e siècle les plus féroces, que par la diminution drastique du nombre de personnes nécessaires pour surveiller nos agissements, la technologie aidant et la rapidité de traitement du flux d’information n’y étant pas pour rien.  Les conversions numériques ne favorisent pas seulement la vitesse de transmission et la capacité de duplication, mais aussi la possibilité de procéder à des analyses très poussées, allant jusqu’à des études du comportement.  En voici quelques exemples.

Liberté enchainée = sécurité ? 1ere Partie: Principes

Ce billet est la première partie d'un texte que j'ai publié en 3 parties: "Principes" (ce billet), "Le progrès contre la liberté?", "Implications"

C’est en lisant la phrase suivante de Thomas Jefferson : “Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre.”, que je me suis demandé s’il était possible de concilier sécurité et liberté publique.  Il peut en effet sembler évident que sécurité et libertés publiques se partagent un même espace où ce qui est donné à l’un semble être pris à l’autre.  Mais cela est il aussi simple?

Détournement: Hadopi en action

Un détournement de Brazil trop drôle pour vous l'épargner. Merci la Quadrature du net :)

update: la vidéo a malheureusement été supprimée de viméo
Hadopi Brazil from La Quadrature Du Net on Vimeo.

Si vous n'avez pas encore contacté votre député, il est encore temps de le faire !

La quadrature du net: 5 gus qui spamment dans leur garage

Suite au communiqué de presse du ministère de la Culture taxant l'initiative de la Quadrature du Net , de "5 gus qui envoient des emails à la chaîne aux députés dans leur garage", Olivier Laurelli m'

French Parliament on NYT - UK business report on migration to Ubuntu

Great blog entry in the New-York times:

"If the French National Assembly gets its way, the open-source Linux operating system will take over the governments of Europe, seizing on a weak economy to displace Windows."

Main basse sur l'école publique: les syndicats se trompent-ils de cible?

J'ai récemment appris l'existence d'un ouvrage des plus effrayant: "Main basse sur l'Ecole Publique" de Muriel Fitoussi et Eddy Khaldi .  Une thèse toute simple: le gouvernement n'a qu'un seul objectif, celui d'anéantir l'Ecole Publique que nous connaissons au profit du capitalisme et de l'enseignement religieux. Une mise en perspective éblouissante des actions du Ministère de l'Education nationale. Si vous n'avez pas le temps de lire le livre, une vidéo faite par des parents d'élèves contient une interview d'Eddy Khaldi édifiante.

J'ai honte

J'ai honte de cette France qui veux punir des gens sans procès.

J'ai honte de ce parti socialiste qui au sénat à défendu cette loi qui amènerai à priver des familles entières d'un accès un internet sous prétexte que les majors de la musique souffrent d'un changement des mode de distribution des bien immatériels.

J'ai honte de cette classe politique qui ne comprend rien au enjeux du numérique et qui n'y voit qu'une façon de plus de nous fliquer.

"Paquet Telecom" et "Création et Internet": attaques en règles

Alors que le parlement européèn travaille sur un "Paquet Telecom" qui semble faire la part belle aux lobbies de la diffusion des médias, le parlement français se prépare à recevoir une loi intitulée "Création et Internet". Beaucoup de similitudes dans ces deux projets, tant en terme de restriction des libertées individuelles qu'en terme de désuétude du mode de pensé (cf mon précédent billet sur le filtrage de l'internet).  

La DGME ne sera pas à Solutions Linux 2009

Je rentre de la réunion du comité de programme du Salon Solutions Linux et je suis abasourdi par la nouvelle que je viens d'apprendre. La DGME, qui organisait depuis des années la conférence ADELE au sein du Salon Solutions Linux, ne poursuivra pas cette activité en 2009.  Cette conférence, qui regroupait plus de deux cents visiteurs chaque année avait été le terrain d'annonces importantes, comme celles de la migration des poste de la Gendarmerie Nationale sous Linux cette année.

Quand on rapproche cela du revirement récent de l'AFNOR au sujet de Microsoft OOXML , il semblerait que des instructions politiques fortes aient été données pour que la DGME ne favorise plus le logiciel libre en aucune façon au sein de l'administration française.

Syndicate content